Le mur

Un cri déchire la nuit.
Non, ce n’est pas un chien écrasé ;

C’est un homme mal aimé
Qui mange son pain sous la pluie.

Un arbre qui a des fruits,
Dont on s’est trop bien occupé
Cet hiver il ne va pas flamber
Car un arbre, ça revit.

Cet homme qui passait sous la pluie
Chez toi il aurait pu demeurer.

Mais tes fruits il faut les récolter,
Et c’est l’arbre que tu as choisi.

Tu as dû rêver cette nuit :
Un homme en blanc t’a dérangé ;
Dans son regard tout endeuillé,
Je crois que tu as tout compris.