Informations sur l'activité de la Fraternité des prisons "Le bon larron"
Contact : 01 34 84 13 08

Le taxi du Bon Dieu

Roger avec le « Taxi du Bon Dieu ». Il transporte régulièrement depuis Angers des mères avec leurs enfants et des femmes de détenus au parloir de la prison de Vivonne.

———-

Samedi nous sommes allés avec Bernadette à Vivonne, c’était pour
déposer le colis de Noël. Ce colis tant attendu des détenus pour le
contenu certes, mais aussi pour tout l’amour qu’il représente. Il y avait
beaucoup de familles c’était archipleine avec beaucoup d’enfants. Denis
se plaint des fouilles a nu il y en a très souvent comme si la pénitentiaire
cherchait quelque chose de précis. Parloir de Noël, parloir de joie. Les
enfants pour rentrer ont fait la course pour rentrer le premier.
Union de prières, la mission donne toujours autant de joie.
Paul
———-
Un voyage à Vivonne sous la pluie, un voyage « ballet d’essuie-glaces ». J’ai rechargé une
Bernadette heureuse par les échanges du parloir, « c’est mieux quand on parle en se voyant ».
Le parloir donne des grâces. Mais l’important c’est le merci sorti de prison « tu diras merci au
monsieur qui t’amène ». C’est une reconnaissance de ce que je fais pour eux deux, c’est aussi
la paix qui vient au cœur de Denis qui recommence à comprendre les choses de la vie. C’est
Dieu qui répond aux prières faites près de la prison, et à l’accueil des familles.
L’évangile du jour nous dit la grande miséricorde de Dieu le Père. La miséricorde touche tous
les cœurs qui s’ouvrent et la paix c’est le cadeau en plus, non pas la paix des hommes, qui
font la guerre pour avoir la paix, mais la paix source de joie et de plénitude. J’ai médité sur
l’attitude du frère ainé. Je comprends son attitude car quand l’on ne suit pas les détenus on ne
peut pas savoir les grâces que donne le Seigneur pour accomplir la mission. La miséricorde
est infinie, personne n’a pu mesurer la longueur, la largeur, la hauteur ni la profondeur de la
miséricorde divine. Je reconnais que lors de ces voyages et après dans le temps, les grâces du
Seigneur sont-la. Je n’ai pas à dire et moi et moi, non je ne suis pas oublié, c’est sans
demander que dans la paix et les grâces sont données. Pour certains ce que je fais est folie,
mais ce qui est folie aux yeux des hommes est sagesse aux yeux de Dieu.
Que la paix de Dieu envahisse vos cœurs. Union de prières.
Paul

Contact

4, rue du Pont des Murgers
78610 - AUFFARGIS

Téléphone : 01 34 84 13 08

Nous contacter