CHALEUR

Le soleil est torride,
Les baigneurs jouent dans l’eau,
Les vieux prennent des rides,
La sueur coule dans mon dos.

Je rêve de la Floride,
J’imagine le bateau
Qui un jour touche la rive,
Loin de mon cachot.

Entre quatre murs arides,
Seul à me trouver beau,
Solitude et vide
Bercent mon repos.

Cette chaleur est horrible
Et je mouille mon maillot.
Qui connaît ce lieu sordide
Où l’été il fait trop chaud ?

Retour à la liste des poèmes de Michel Charon