Informations sur l'activité de la Fraternité des prisons "Le bon larron"
Contact : 01 34 84 13 08

Chemin de croix des prisons

Chemin de Croix des prisons

Ecce Homo - Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis

Jésus présenté à la foule par Pilate

Première station : Jésus est condamné à mort.

Dans l’évangile de Jean (19, 16) : « Pilate le leur livra pour être crucifié ».

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Le Christ a voulu partager les pires souffrances des hommes, et mourir par la pire des mises à mort de l’époque, réservée aux esclaves, aux étrangers et aux traîtres : la crucifixion, souffrance physique atroce, humiliation de la nudité, longue agonie.

Prions pour tous ceux qui à qui est signifié une sentence de mort. Prions pour tous ceux condamnés injustement  comme Jésus. Prions pour tous ceux qui sont condamnés à mort à cause de leur foi.

Prions pour ceux qui restent des années dans « le couloir de la mort ».

 

Deuxième station : Jésus est chargé de sa croix.

Dans l’évangile de Jean(19,17) « Il portait lui-même sa croix pour sortir de la ville vers le Lieu-dit Golgotha. »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Ceux qui vont en prison portent aussi  des croix : la privation de liberté, la promiscuité, l’inconfort, le dégoût de soi- même, la violence, la haine l’angoisse du futur. Ils font aussi porter des croix à leurs familles, aux victimes, aux policiers.

Prions pour que toutes ces souffrances soient un chemin de rédemption pour ceux qui les subissent, même si ils ne voient pas encore le pouvoir de rédemption de la souffrance.

 

Troisième station : Jésus tombe sous le poids de la Croix.

Psaume 32,14-15 : « J’ai marché comme pour un ami, comme pour mon frère. Triste comme en deuil d’une mère, je me suis courbé. Et dans ma chute, ils se réjouissent, ils s’attroupent »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Jésus, pourtant musclé par son métier de charpentier, tombe d’épuisement sous le poids de la Croix. Il a été tabassé et molesté depuis son arrestation.

La flagellation l’a épuisé. Il n’a pas dormi de la nuit. Il a tant saigné.

Il veut rejoindre tous ceux qui « craquent » sous le poids des épreuves physiques ou morales.

Il veut aussi montrer que l’on peut se relever, et repartir malgré de terribles épreuves.

Prions pour tous les prisonniers désespérés qui n’ont plus la force de se relever après une mauvaise nouvelle : condamnation, divorce, maladie. Prions pour tous les prisonniers  tentés par le suicide, et pour ceux qui passent à l’acte. Prions pour ceux ont perdu le goût de la vie.

Prions pour les gardiens de prison qui mettent fin à leurs jours, et pour ceux qui en ont la tentation. Confions-les à la miséricorde de Jésus. Prions pour toutes les épouses, toutes les mamans qui s’effondrent à la suite de l’incarcération d’un enfant  ou d’un époux. Confions-les à Jésus et à Marie

 

Quatrième station : Jésus rencontre sa mère

Dans Jérémie 14,17 : « Que mes yeux versent des larmes nuit et jour et qu’ils ne tarissent pas, car elle est atteinte d’un grand désastre, d’un coup très douloureux, la vierge, fille de mon peuple. »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Laissons à cette rencontre sa part intime : échange des regards, paroles inconnues.

Retenons que Marie se trouve à côté de tous sur les chemins de souffrances, comme elle s’est trouvée sur le chemin de son fils.

Encourageons les prisonniers à rencontrer Marie sur leur chemin de souffrance .Donnons-leur des chapelets.

 

Cinquième station : Simon le cyrénéen aide jésus à porter sa croix.

Selon l’évangile de Mathieu 27, 32 « En sortant, ils trouvèrent un nommé Simon, originaire de Cyrène, et ils le réquisitionnèrent pour porter la croix de Jésus. »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Simon n’a pas le choix, il est réquisitionné. Grand mystère : quelles grâces a-t-il reçues pour cette collaboration forcée ? Beaucoup de prisonniers portent leur croix sans être volontaires. Prions pour que cette souffrance subie vienne se joindre à celle du Christ pour le salut du monde.

 

Sixième station : Véronique essuie la face de Jésus

Dans le psaume 27 « De ta part, mon cœur a dit : cherchez ma face, et ta face Seigneur je la chercherai »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Nous savons que l’église a toujours vu dans les pauvres le visage du Christ.

Rendons grâces pour toutes les femmes : gardiennes, visiteuses, infirmières, assistantes sociales, religieuses, correspondantes, bénévoles qui viennent en aide aux détenus, et essuient les larmes de leur visage et de leur cœur. Prions pour qu’elles reçoivent toujours la force de leur mission et la charité dans leur cœur.

 

Septième station : Jésus tombe pour la deuxième fois

Dans Michée 6 3 « Mon peuple, que t’ai-je fait, et en qui t’ai-je lassé ? Réponds moi »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Beaucoup de détenus tombent eux aussi plusieurs fois : maladie en prison, bagarres et prolongations de peines, désespoir et dégout de la vie. Récidive à la sortie. Jésus a voulu connaître aussi l’épuisement physique et moral et une  nouvelle chute. Ce n’est pas une chute due au péché, mais une chute de compassion : je connais tes chutes et tes rechutes, je suis là pour t’aider à te relever. Pour Moi aussi ce fut très dur

Prions pour que les détenus eux aussi se relèvent après les chutes, et apportons leur l’aide nécessaire.

 

Huitième station : jésus console les femmes de Jérusalem

Dans Ezéchiel 21, 3 et 8 « Voici que je vais allumer en toi un feu pour y consumer le bois vert, et tout bois sec…je retrancherai de toi le juste et l’impie »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Jésus est sûrement sensible à la compassion des femmes de Jérusalem. Mais il leur annonce néanmoins de grandes souffrances à venir : pleurez sur vous et sur vos enfants.

Il nous fait entrer dans le mystère de la souffrance réparatrice : Dieu permettra de grandes souffrances pour purifier ceux qui n’auront pas voulu le reconnaître.

Prions pour les détenus, prions pour qu’ils se repentent, demandent pardon et bénéficient de la miséricorde de Dieu avant le passage de sa justice.

 

Neuvième station : Jésus tombe pour la troisième fois

Du psaume 88 « Tu as éloigné de moi ceux de ma connaissance, tu as fait de moi une horreur pour eux »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Jésus vrai homme, veut partager les détresses et les souffrances extrêmes des hommes. Il veut rejoindre les multirécidivistes, ceux qui retombent encore une fois dans l’alcool, les addictions, la violence. Il veut en quelque sorte partager l’échec et rejoindre ceux qui désespèrent d’eux-mêmes, et désespèrent les autres.

Prions pour ceux qui retombent de multiples fois, prions pour ceux qui malgré tout doivent continuer à les aider et à les aimer.

 

Dixième station : Jésus est dépouillé de ses vêtements

Dans le psaume 27 « Mais moi je ne suis plus qu’un ver, non plus un homme…Ils partagent entre eux mes habits, ils tirent au sort mon vêtement. Mais toi Seigneur ne reste pas loin ! »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Comment ne pas penser aux innombrables fouilles à corps que subissent les détenus, devant abandonner toute pudeur ? Comment ne pas penser à ceux dont on dégage le cou ou la poitrine avant leur exécution ? Jésus veut les rejoindre dans ces angoisses et ces humiliations ultimes

Prions pour que toutes les humiliations infligées au corps des détenus et des suppliciés soient source de leur rédemption.

 

Onzième station : Jésus est cloué sur la croix

Dans l’évangile de Luc 23, 33-34 : « Arrivé au lieu-dit Golgotha, là ils crucifièrent Jésus…Jésus dit : Père pardonne leur : ils ne savent pas ce qu’ils font »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Les hommes sous l’emprise de Satan osent clouer avec cruauté leur Dieu innocent sur la croix.

Devant ce triomphe apparent du mal, nous restons pétrifiés de douleur.

Jésus vient rejoindre tous les suppliciés au moment de leur exécution.

Prions pour tous ceux qui attendent dans les couloirs de la mort.

Prions pour tous ceux qui meurent chaque jour sous les coups des bourreaux. Que leurs souffrances et leurs angoisses leur ouvrent les portes de la vie éternelle.

Que leurs familles reçoivent des grâces pour surmonter ces épreuves.

Prions pour les bourreaux et les assassins égarés par les forces du mal.

Prions  pour que les nations renoncent à la peine de mort.

 

Douzième station : Jésus meurt sur la croix

Selon l’évangile de Luc23 46 : « Jésus dit «  j’ai soif », puis il poussa un grand cri : « Père, entre tes mains, je remets mon Esprit » et il expira. »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Pendant son agonie, Jésus va donner sa mère à Saint Jean, et au monde : fils voici ta mère.

Il va demander miséricorde à son père pour ceux qui le mettent à mort.

Il va pardonner ses crimes au Bon Larron qui a reconnu ses fautes et l’a reconnu  comme Dieu,
et lui ouvrir les portes du paradis.

Il va dire j’ai soif : j’ai soif des âmes et de leur amour.

Il va nous montrer la voie d’une bonne mort : père, je remets mon âme entre tes mains.

Prions pour qu’au moment de leur mort les détenus et les condamnés eux aussi puissent dire : « je remets mon âme entre tes mains. »

Prions pour que la vierge Marie, qui était au pied de la croix de son fils, soit à côté d’eux au moment du passage pour qu’ils choisissent Jésus.

 

Treizième station : Jésus est descendu de la croix et remis à sa mère

Dans l’évangile du Luc 23, 50-52 : « Joseph d’Arimathie, un homme bon et juste, alla trouver Pilate et demanda le corps de Jésus. »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Marie et quelques-uns partagent la douleur qui nous étreint tous devant un corps sans vie, avec lequel on ne peut plus communiquer. Cette douleur est encore augmentée par les innombrables traces du supplice sur le corps de Jésus.

Jésus vient rejoindre toutes les familles éplorées devant le corps des détenus morts en prison, et de ceux qui ont été exécutés.

Prions pour que des grâces de consolation soient reçues devant les dépouilles, et que beaucoup prient pour le défunt.

 

Quatorzième station : Jésus est mis dans le linceul

Dans l’évangile de Luc 23 53 : « Joseph l’enveloppa dans un linceul, et le mit dans le tombeau »

Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons parce que vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix

Chacun de nous a vécu ce moment poignant d’un dernier adieu au corps d’une personne aimée qui va être entouré d’un linge, et disparaître de notre vue pour toujours.

C’est parfois le temps des regrets : j’aurai pu aimer davantage le défunt, l’aimer mieux.

Pourtant nous savons désormais que ce corps inerte, avec lequel nous ne pouvons plus communiquer, ressuscitera au dernier jour.

Comme le Christ nous aurons un jour un corps glorieux éternel.

En attendant cette résurrection des corps, prions pour que les défunts, et particulièrement les détenus défunts, soient lavés de leurs péchés par la miséricorde divine, et puissent enfin voir  pour toujours le Seigneur dans sa gloire.

 

 

 

 

Contact

4, rue du Pont des Murgers
78610 - AUFFARGIS

Téléphone : 01 34 84 13 08

Nous contacter