Messages reçus du père Jean-Laurent, aumônier de la prison malgache de Mahajanga

9 août 2020
Je vous remercie beaucoup de votre message très sympa et touchant. Depuis la pénétration des coronavirus à Madagascar, on vend et on achète des masques. Dès le début, des entreprises ont confectionné des masques, et l’Etat a encouragé ces entreprises à distribuer gratuitement ces masques. Mais cela n’a pas duré longtemps, la pandémie commence et des entreprises artisanales ont aussi commencé à confectionner des masques. Et actuellement, on vend des masques un peu partout. Mais les prix varient selon les tissus avec lesquels les masques sont confectionnés. Les prix vont de 1500 ar à 3000 ar (0, 45 € à 0,85€). Oui, les masques sont extrêmement nécessaires, mes brebis en ont tellement besoin pour éviter le pire. Ils en ont besoin deux à chacun. 
      Et plus personnellement, demain 10 Août, ce sera la fête de Saint Laurent, fête de mon Patron. Je vous recommande vivement à votre prière pour moi afin que je tienne le coup dans les activités pastorales auxquelles je suis envoyé. Je vous en remercie d’avance.
      Unissons nos prières pour enrayer radicalement la pandémie de coronavirus.
—————–

8 août 2020
Je suis heureux aussi de vous partager ces quelques informations sur les réalités actuelles de Mahajanga. 
Côté coronavirus : les chiffres officiels donnés par le rapporteur du Gouvernement donnent aujourd’hui :

Nombre des tests  : 51310
Cas positifs : 12781.
Nombre des guérisons : 10604
Nombre des cas actifs : 2177
Nombre des décès : 141. 
   Ces chiffres sont enregistrés à partir du 21 Mars 2020, jour de pénétration des coronavirus à Madagascar, jusqu’à 8 Août 2020. Malheureusement, à Mahajanga, il y a chaque jour des nouveaux cas positifs. C’est pourquoi, je dois chercher  et donner des masques à nos brebis. Il n’y a pas encore de cas positifs à la prison de Mahajanga, tandis qu’ailleurs des cas positifs surgissent pour disparaître après quelques jours de soins dans le confinement.  Les masques s’achètent, le Gouvernement ne s’en charge pas. Souhaitons que cette pandémie nous éloigne vite.
      Les activités pastorales auprès des détenus sont encore suspendues, mais le distribution des goûters d’urgence continue toujours pour soutenir les frères de Jésus : soutien alimentaire. Il faut être très prudent parce que la distance de 1 m n’est pas respectée, nos détenus n’ont pas encore leurs masques. Si tout va bien, j’achèterai cette semaine des masques pour eux. 
      Comment la pandémie évolue chez vous ? Unissons nos prières pour enrayer radicalement cette pandémie qui nous fait souffrir beaucoup. Il faut que le monde se convertisse et qu’il revienne à Dieu.
     Ces quelques informations nous aident à imaginer comment nous vivons le confinement , comment nous profitons de ce temps de silence forcé pour prier beaucoup.
    Union de prières.
——————–

19 juillet 2020
Je suis heureux de vous partager ces quelques informations sur les réalités à Madagascar. Tout d’abord, côté coronavirus : le rapporteur du Président de la République a annoncé officiellement qu’il y a, depuis 21 Mars 2020 jusqu’au 18 Juillet 2020 :
6346 personnes contaminées,
3852 personnes guéries,
59 décès,
32795 tests pcr.
La partie la plus contaminée est celle d’Antananarivo, il y a des centaines de nouveaux cas positifs, chaque jour. A Mahajanga, il y a 25 cas actuellement, et 2 décès. Des mesures sont prises pour éviter toute propagation des coronavirus à Mahajanga. En effet, toutes les écoles sont nouvellement fermées, les Églises sont strictement surveillées, les magasins sont obligés de fermer aussi leurs portes, les grandes surfaces sont ouvertes à temps limités. Pour vous dire que nous entrons dans une période de guerre.  Unissons nos prières pour que la pandémie soit enrayée le plus vite possible. Il faut prier beaucoup, il faut que le monde se convertisse et qu’il revienne à Dieu.

L’aumônier Jean-Laurent Rakotorivelo de la prison de Mahajanga, prépare le goûter des prisonniers tuberculeux

Côté carcéral : je continue toujours à faire mes activités auprès des prisonniers. Ainsi, je continue à distribuer des goûters d’urgence aux prisonniers tuberculeux et malnutris, ils sont une centaine. Chaque samedi, je distribue pour chacun : une baguette de pain beurré, de lait et des fruits (oranges). Je rends toujours grâce à Dieu, Il me donne du courage, du temps et de la santé pour faire face à ses fils, frères du Christ. Et je vous remercie beaucoup aussi de votre soutien spirituel : je crois bien que vous priez pour nous.

Ici, c’est l’hiver, il fait froid. Nos détenus se plaignent d’avoir froid, surtout pendant la nuit. Ils m’ont demandé de chemises à manches longues, des couvertures. Vous pouvez imaginer que les prisons d’ici sont tout à fait différentes de celles en Europe ou aux États Unis. Ils ne dorment pas comme il le faut. Ils dorment sur des dallages en ciment ou sur des nattes, tour à tour. Il n’y a pas assez de place, si tout le monde veut dormir en même temps. Je leur ai dit que je vais y penser. Que la Volonté de Dieu soit faite.

A part ça, il n’y a rien de spécial. Seulement, à partir de demain, nous entrons dans le confinement quasi-total. On va voir ce qu’on va voir, on dit.

Comme toujours, je célèbre toujours des messes à l’intention de nos bienfaiteurs et de nos bienfaitrices. Soyez assuré de mes prières.

Et pour finir, j’ai la joie de vous annoncer que j’ai célébré la messe d’action de grâce, à l’occasion de mon 26e anniversaire de mon ordination sacerdotale, ce matin.

——————-

27 mai 2020

Il y a eu 2 décès depuis la pénétration des coronavirus à Madagascar, le 19 Mars 2020. L’un, un homme de 54 ans, a été mort à l’hôpital de Toamasina, région est de Madagascar et l’autre, un Philippin d’une trentaine d’années, à l’hôpital de l’usine d’extraction de cobalt, dans la région de Moramanga, même région que Toamasina. Actuellement, il y a 522 personnes contaminées depuis deux mois et 158 guéries, et 2 décès (ci-dessus).
Ici, dans notre région, nous avons eu des messes depuis deux semaines déjà. Il y a eu un cas dans notre région, mais il est déjà hospitalisé à Antananarivo. Comme vous, nous avons du mal à respecter les ports des masques et à garder la distanciation de 1 m.
Dans la Cathédrale dont je suis le vicaire dominical, nous avons 4 messes dominicales : de 5h45, de 7h30, de 9h et de 18h. Et pour les francophones, il y a une messe le Samedi avant, à 18h.  On est très vigilant  même s’il n’y a pas de cas à Mahajanga. Rendons grâce à Dieu.

——————

24 mai 2020
Côté coronavirus : il y a 432 personnes contaminées à Madagascar, officiellement dont 128 guéries. Il y a eu 2 décès : un Malgache et un Philippin.
Côté carcéral ; chaque samedi, je distribue des goûters d’urgence aux prisonniers tuberculeux, vous voyez sur les photos. Pour chaque malade : une baguette de pain beurré, un litre de lait et des fruits.
27 mai 2020
Unissons toujours nos prières pour enrayer ce fléau mondial. Unissons nos prières pour nos détenus qui augmentent en nombre. Et surtout, je recommande vivement votre prière pour nos tuberculeux. Je vous en remercie.

————–

13 mai 2020

Alléluia. Le Seigneur est vraiment ressuscité.

Une petite information à partager : nous rendons toujours grâce à Dieu qui vous a donné le début du confinement et notre souhait est que le fléau soit enrayé complètement de notre monde.

Au sujet de cette pandémie, peut être avez-vous entendu parler du CVO, une tisane découverte à Madagascar pour la prévention et pour les guérisons des coronavirus. La Croix a parlé même d’un affrontement entre Madagascar et l’OMS sur la tisane anti-covid. Le Président de la République Andry Rajoelina, sur RFI et France 24 , dit :  » Si ce n’était pas Madagascar et si c’était un pays européen qui avait découvert ce remède, est-ce qu’il y aurait tant de doutes ? Je ne pense pas ». Oui, l’OMS  ne reconnaît pas ce remède parce qu’il vient d’Afrique, dit le Président. Ici, à Madagascar, on utilise ce remède, il n’y a pas encore de décès, il n’y a pas encore de formes graves, il y a actuellement 105 guéris parmi les 185 contaminées. Rendons grâce à Dieu.

—————-

28 avril 2020

C’est vraiment triste de décrire tout ce que nos détenus vivent actuellement. C’est vrai qu’il n’y a pas de décès de coronavirus, mais les souffrances s’expriment de plusieurs manières.

L’Aumônerie Catholique s’efforce d’assurer les 2 repas de midi par semaine, pour les malnutris (mardi et vendredi à midi). Et pour qu’il n’y ait une rupture, je cherche à trouver des moyens dans ce but. Mais , spécialement pour les malades, j’envisage des moyens pour leur donner des goûters d’urgence , des pains beurrés avec du lait et des fruits.  Nous avons un projet d’urgence : riz, lait en poudre, beurre. Et nous distribuons encore des verres en plastique, à chacun des malades.

Vous pouvez imaginer que je prends des risques, la tuberculose est une maladie contagieuse. Il faut aussi que je fasse attention, je ne pourrai pas rester longtemps à la prison ; pourtant, il faut une surveillance partout.

Une bonne nouvelle : l’Aumônerie Catholique des Prisons à Mahajanga s’engage à partir de la prochaine saison de pluie, dans une culture de riz, pour subvenir aux besoins des détenus. Et déjà, nous cultivons des légumes diverses.

Ce n’est qu’un partage : vous êtes nos soutiens tant matériels que spirituels. Je vous en remercie beaucoup. Soyez assurés de nos prières.

————–

27 avril

Ce matin, à 10 h nous avons eu une réunion avec les grands responsables de l’administration pénitentiaire de Mahajanga : le Directeur régional de l’administration pénitentiaire, les présidents des associations diverses partenaires de la Maison Centrale de Mahajanga. Les points acquis dans cette réunion : surveillance de la distribution des repas à la prison, et la prise en charge effective des détenus malades à l’hôpital. Une autre réunion aura lieu mardi 6 Mai ; ordre du jour : soutien de l’Etat et des Sociétés Civiles dans l’alimentation et les nourritures des détenus.

Pendant cette réunion, on a révélé les cas des 5 détenus décédés à cause de la malnutrition ou de manque d’aliments. Les coronavirus n’existent pas dans les prisons Malgaches. Mais le mois d’absence a fait montrer tant d’injustice dans tous les domaines.

De la part de l’Aumônerie Catholique des Prisons, nous allons prendre en charge les 65 détenus qui sont sérieusement malades de bilharziose, de tuberculose et de malnutrition. Certes, nous ne pouvons pas assurer le secours d’un seul coup, mais nous nous efforçons au fur et à mesure de notre possibilité. Les deux repas hebdomadaires marchent encore, mais nous allons donner des goûters d’urgence à ces malades. Dès mercredi, nous allons leur préparer et distribuer des pains beurrés avec du lait et des fruits.

C’est vraiment triste de les voir toujours assis. Je vous donne ce petit rapport de notre réunion.

Votre prière nous aide beaucoup. Nous luttons contre le non-respect des droits des détenus,  contre la corruption fomentée par les responsables de la prison. Nous pouvons compter sur votre prière. Et je vous remercie.
Je continue toujours à célébrer les messes en privé. Soyez assurés de mes prières.

————–

26 avril 2020

Alléluia. Le Seigneur est vraiment ressuscité. Cordial et fraternel bonjour.

Une petite information sur l’évolution des coronavirus à Madagascar. Actuellement, il y a 123 personnes contaminées par les coronavirus depuis la pénétration des covid19 à Madagascar, il y a un mois. Parmi ces 123, il y a 72 personnes guéries et 51 sont soumis aux soins à l’hôpital. Pas de décès, pas de formes graves. Rendons grâce à Dieu pour ses merveilles.

Dans le milieu carcéral de Mahajanga, il y a des dégâts. Il y a 5 morts pendant le 1 mois de confinement, je n’ai pas pu y entrer. Samedi matin dernier, il y a une réunion à laquelle je suis invité. C’est pendant cette réunion que j’ai constaté des dégâts : morts, blessés, malnutris,  presque nus. Et d’urgence, je devrai leur préparer et leur apporter des repas de secours, surtout pour les tuberculeux et les malnutris qui ne peuvent plus être debout. C’est ma tâche pour lundi 27 Avril matin.

Je vous partage ces informations pour recommander votre prière. Vous savez que nous luttons contre les toutes les formes d’injustice à la prison. Pendant notre absence, on a détourné des sacs de riz réservés aux prisonniers. Je pense que j’aurai l’autorisation d’entrer dans la prison ce lundi 27 Avril.

Unissons nos prières pour les malades et les soignants des coronavirus dans le monde entier.

Prions aussi pour la conversion des hommes et pour le retour à Dieu.

Je continue à célébrer les messes en privé. Soyez assurés de mes prières.

————–

20 avril 2020

Le Président de la République a donné le rapport sur les coronavirus  hier soir. Officiellement, il y a 121 personnes contaminées dont 82 sont soumis aux soins à l’hôpital et 39 guéris. Pas de cas graves, pas de décès. Nous rendons grâce à Dieu. Le Président lui-même a fait connaître le médicament Covid-Organix utilisé par les chercheurs et Soignants Malgaches contre les coronavirus.

A partir de mercredi prochain, les fonctionnaires  et les entreprises privées vont assurer le service minimum de 7h à 11h, par jour. Et les élèves des classes de Terminale, de Troisième  vont rentrer à l’école, les matins seulement de 6h à 11h. Le Ministère de l’enseignement Secondaire et Techniques va distribuer à chaque élève les masques et le covid-organix. Et les élèves des classes de Septième reprendront le chemin de l’école lundi prochain. Le confinement est partiel maintenant.

Les circulations terrestres et aériennes sont encore suspendues entre les villes, mais à l’intérieur de chaque ville, les courses recommencent tout en respectant les règles appliquées à chaque voiture et à chaque voyageur.

Nous souhaitons tous que ce fléau mondial va s’arrêter le plus tôt possible. Nous devons nous convertir et nous retourner à Dieu.

————–

16 avril 2020

Une petite information : c’est officiel, il y a 117 cas de coronavirus à Madagascar dont 33 guérisons et 85 porteurs sains. Pas de décès. Et pas de cas graves.

Je n’ai pas encore l’autorisation d’entrer à la prison. J’espère qu’il n’y a rien de grave, il n’y a pas encore de cas ici à Mahajanga. On est aussi en confinement.

Prions pour les malades, les soignants et pour le monde. Que tout le monde sache revenir à Dieu.

—————

7 avril 2020
Alléluia. Cordial et fraternel bonjour.

Prison de Mahajanga.
Les détenus malades cuisinent chacun leur manioc. Mars 2020

J’ai commencé à distribuer des goûters d’urgence à nos 147 détenus tuberculeux et malnutris. Ils ont beaucoup augmenté en nombre, au lieu de 75 au départ, ils sont 147 malades, soignés à la petite infirmerie, très sombre. Nous avons fait la distribution dans la petite infirmerie. Ils ont chacun pris un litre de lait, une baguette de pain avec du beurre, et de fruits. Et chaque mardi et vendredi à midi, je leur donne du riz. Votre contribution nous aide à assurer les goûters d’urgence pendant deux mois pour les tuberculeux et les malnutris.

Je vous envoie des photos :

1) les détenus cuisent eux-mêmes leurs repas, les détenus qui ne veulent pas prendre de maniocs secs.

2) les tuberculeux dans l’infirmerie.

3) ils prennent leurs goûters à l’infirmerie.
Prochain rendez-vous samedi matin à 10 h.

Ici, les Paroisses sont recouvertes après un mois de confinement. Et j’attends la décision sur la réouverture des messes à la prison.

Unissons nos prières pour les malades et les soignants des coronavirus. A Madagascar, il y a 151 contaminées depuis le 19 Mars dont 101 guéris et 50 soignés à l’hôpital. Pas de décès, pas de formes graves.

—————-

27 mars 2020

Le nombre des personnes contaminées est officiellement 23. Les 4 présentent des symptômes de coronavirus tandis que les autres malades sont apparemment en bonne santé. Ils sont soumis aux soins rigoureux à l’hôpital. Il n’y a pas encore de décès. Grâce à Dieu. Antananarivo et Toamasina sont dans le confinement, à partir de midi, les gens ne peuvent plus sortir. Espérons toujours que les cas Malgaches ne sont pas graves. Nous, à Mahajanga, nous ne sommes pas encore alertés mais nous devons être prudents. Nous sommes soumis au couvre-feu.

Je vais essayer de vous donner des nouvelles et des informations sur nos activités pastorales dans le milieu carcéral à Mahajanga. Espérons que la situation s’améliore pendant la Semaine Sainte et que nous puissions célébrer Pâques dans la victoire et dans la joie, après les épreuves du Vendredi Saint, les coronavirus.

Tous les Malgaches, comme tous les Chrétiens du monde entier, vont se fixer à la Télé et à la Radio, à 20 h Malgache (18h à Italie), pour la prière et la bénédiction du Pape François.

—————

26 mars 2020

Nous rendons grâce à Dieu. Le nombre des personnes contaminées reste constant, 19 dont 1 présente des symptômes de coronavirus. Ce chiffre est donné par le Président de la République, toutes les 24 h, il donne des informations sur le coronavirus. Nous prions toujours pour la non-propagation de covid-19.

La lutte est commune, nous avons le même ennemi. Union de prières.

————–

22 mars 2020
Oui, je suis régulièrement connecté à Aleteia; j’ai vu les 2 Malgaches dont vous avez parlé. Fr Raphaël Louis Rafiringa est un Religieux de la Congrégation des Frères des Écoles Chrétiennes ; Victoire Rasoamanarivo est une laïque. Oui, les Missionnaires ont confié à  ces Bienheureux la survie de l’Eglise fraîchement fondée à Madagascar. Ils ont vraiment été Témoins du Christ présent dans l’Eucharistie pendant l’absence des Missionnaires. Merci de votre partage.
Nous, les Malgaches, nous prions par l’intercession de ces deux bienheureux pour les malades, les soignants et les chercheurs. Je dois dire des messes privées à partir d’hier.

————-

21 mars 2020
Le monde est mis à l’épreuve. Je suis de près l’évolution de la pandémie de Coronavirus, en France et en Italie. C’est vraiment triste. Prions pour que la propagation de Coronavirus cesse sans tarder. Je crois que seule la Providence divine nous est le seul secours. Il faut que nous nous tournions vers Lui.

La situation actuelle à Madagascar : notre Président de la République, lors de son discours d’hier, a révélé que 3 femmes sont contaminées, elles reviennent toutes de France. Elles sont isolées et soignées dans un hôpital destiné à cette épidémie. Espérons que les cas ne seront pas graves. Et de leur côté, les Évêques de Madagascar ont décidé de suspendre toutes les messes dans les paroisses, et toutes les Écoles publiques et privées sont fermées pendant une quinzaine de jours. Et les paroisses sont aussi fermées.
Nous avons tant besoin de prières. Prier pour la conversion des hommes. S’approcher de Sacrement de la Réconciliation. Et moi, je dirai à partir du Demain une messe privée. Nous devons prier beaucoup. Union de prières.
Saint Rock, priez pour nous
Saint Rock, protégez nous.

—————

9 mars 2020
Une petite information : le Cardinal de Madagascar, SE le Cardinal Désiré Tsarahazana, a rendu visite à notre Diocèse pendant 3 jours. Il a profité de la célébration des 60 ans du Collège Saint Gabriel pour nous visiter. A rappeler que nous n’avons pas encore notre Évêque Titulaire, lequel est décédé le 3 Novembre 2018. Nous attendons impatiemment la nouvelle nomination venant de Vatican. Nous prions toujours pour ça.

Dans le monde carcéral de Mahajanga, dans l’ensemble, tout va bien. Mais, on détecte toujours de nouveaux malades. J’ai contacté les médecins catholiques qui m’ont beaucoup réconforté et ont promis une étroite collaboration aux soins des détenus. Il y a beaucoup de bilharziose et de filariose.

Nous nous préparons pour les repas de Pâques, prévus le samedi Saint à midi. Nous recommandons votre prière pour ce projet. Union de prières.

—————

18 février 2020
Les deux prisonniers décédés étaient Eddy et Ludovic. Il y en a aussi qui sont malades et attendent aussi notre prière.
Je vous remercie de ce grand souci spirituel, c’est un don immense.

————–

17 février 2020

La semaine dernière, il y avait deux prisonniers qui étaient morts ici. La réalité est que ces deux prisonniers n’avaient pas été soignés à temps. Leurs compagnons avaient signalé l’état malheureux de ces deux,  mais Ils n’avaient pas été soignés à l’infirmerie dès détection de la maladie. Ils restaient dans leurs dortoirs respectifs jusqu’à ce que la maladie arrivât à sa phase finale. On les avait hospitalisés quelques jours avant la mort, et cela pour nous dire qu’ils n’étaient pas morts à la prison. On menace toujours ceux qui révèlent ces cas, et les détenus gardent le silence.

On ne respecte pas les droits des détenus ici. Avant de participer à un atelier organisé par « International Transparence », je vous écris ce mail pour partager notre tristesse. Nous sommes les rapporteurs des sans voix, et nous sommes prêts à tout pour que l’injustice,, la corruption et la violence physique et verbale cessent. Et que soient respectés les droits de l’homme et des détenus Je suis invité à cet atelier d’évaluation.
Vous le savez, nous avons tant besoin de votre prière. Nous soignons les malades, mais le Christ guérit. Et déjà, nous vous remercions beaucoup.

————–

15 février 2020
Comme je le fais d’habitude, je visite les détenus. Hier, vendredi 14 Février, j’ai fait le recensement des tuberculeux. J’en ai trouvé 12. Ils sont d’ordinaire isolés dans un endroit particulier mais, faute d’infrastructure, ils sont logés à l’infirmerie là où on court trop de risque de contamination. Il y en a qui restent dans leur dortoir parce qu’ils n’ont pas d’argent à donner aux agents pénitentiaires. Une autre lutte pour nous.

Je recommande vivement votre prière pour nos détenus tuberculeux. Et, nous-même, nous devrons être prudents pour éviter toute contamination. Personnellement, je donne trois par semaine des pains beurrés avec du lait pour les soutenir physiquement.
Merci de votre prière ! Vous savez, nous les humains, nous soignons nos malades, mais Dieu les guérit. Votre prière a une valeur inimaginable.

—————

23 janvier 2020
Les pluies ont cessé. Mais le vent et les eaux ont apporté des inondations dans la partie nord, ouest et centre de Madagascar. En particulier à Mahajanga, la route nationale 4 qui relie Antananarivo à Mahajanga est coupée en 4 endroits. Ces coupures entraînent la hausse des prix des produits de première nécessité. Les prix augmentent de plus en plus. Pendant ces quelques jours, l’eau et l’électricité sont coupées, d’où l’Internet a fonctionné très mal.

Dans l’enceinte de la prison, l’eau a monté à 70 cm du sol. Tous les dortoirs ont bu de l’eau. Pendant ces quelques jours, les détenus ne dorment pas de peur que les murs ne s’effondrent et que l’eau n’entre dans les dortoirs. Les pluies ont cessé, mais les dallages sur lesquels on dort sont encore humides, provoquant ainsi des odeurs nauséabondes. Les détenus font sécher par terre les guenilles servant de vêtements.

Depuis mardi, les élèves ne vont pas à l’école. Les parties basses sont totalement inondées, laissant beaucoup de sans-abri. Malheureusement, le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit-on. Nous souhaitons que la situation redevienne normale le plus vite possible et que le Gouvernement sente les souffrances physiques, morales des détenus de toute l’île.

Je vous remercie beaucoup de votre prière. Il y a des dégâts matériels, mais il n’y a pas de perte de vie humaine. Les souffrances existent, mais qu’elles ne persistent pas !

————–

21 janvier 2020
Je recommande vivement à votre prière : notre prison est dans l’eau. Depuis 3 jours, il pleut beaucoup et le Service Météo nous avertis d’un danger imminent. Une forte dépression tropicale menace notre région, et elle sera sur terre le mardi 22 Janvier. Prions pour nos détenus : on craint fort la montée des eaux, l’effondrement des murs et les épidémies.
Je vous remercie de votre soutien spirituel et psychologique.

Retour à partage d’intentions de prière